F5 : Les conseils de quartier et l’animation de la vie sociale locale

11rdlc-laura-martin-territoiresMots dits à ce forum

Aubervilliers :
Il faut animer des lieux de proximité autour des conseils de quartiers. Des lieux où sont touchés des besoins différents, comme l’alphabétisation, ou des permanences pour entendre des paroles non exprimées en collectifs. Avec le changement de municipalité, une nouvelle charte de la démarche de quartier aété mise en place. Cela permet plus de démocratie pour décider de l’ordre du jour. Dans la charte, il y a plus de pouvoir aux habitants, notamment pour aborder les questions de quotidien.

Haut-Montreuil :
Sur la place des élus : les élus doivent être invités au sein des conseils de quartiers. Les élus sont invités à tenir des permanences. Nous avons un enveloppe d’investissement à gérer. L’animation du conseil de quartier est pris en charge par une association de quartier.
Mais nous avons un problème d’ouverture du conseil, assez fermé sur lui même. Il nous faut travailler aussi le rôle fédérateur des conseils de quartiers, souvent isolés des associations sportives et culturelles, sur les difficultés des partenariats, les liens difficile à faire avec ce qui se passe sur tout le quartier. Il y aurait plus de cohérence en favorisant le lien.

En quoi le conseil de quartier est un outil pour animer la vie sociale du quartier ?
Lire la suite

Compte-rendu : F6 L’intercommunalité un espace à conquérir pour les conseils de quartier

Il y avait une bonne trentaine de participants, ce vendredi 28 à 17h.

L’introduction est faite par Gérard Logié, administrateur de l’Adels, avec un petit rappel sur l’intercommunalité, et notamment les communautés d’agglomération : compétences obligatoires, compétences optionnelles, mode de désignation du conseil communautaire, obligations propre aux relations entre les communes et l’intercommunalité, commission consultative (services publics locaux et autres), conseil de développement (composition et rôle)…
Puis un appel à témoignage sur des initiatives qui permettent de sortir du quartier pour aller à l’intercommunalité est fait :

Chambéry
Il y a une élue communautaire qui est présidente de la commission communale des services publiques locaux (eau, assainissement, déchets) qui pratique des consultations des usagers sur les tarifs, sur la qualité de l’eau.
Existe aussi une commission locale de développement au niveau de l’agglomération, où les conseils de quartier sont représentés par un ou deux membres. Après les dernières élections, elle a entrepris de rencontrer personnellement les vingt-quatre maires sur le thème de la démocratie participative. Certaines communes ont mis en place des commissions consultatives. Elle veut organiser une restitution de cette enquête aux vingt-quatre maires en sollicitant ceux d’entre eux qui ont des initiatives de démocratie participative intéressantes.
Au niveau de l’agglomération, les nouveaux maires sont perdus : une décision intervient après un travail en commission, une réunion du bureau (majorité) et un vote en conseil communautaire qui devient chambre d’enregistrement. Comment rendre intéressant les réunions de conseil ? peut-on organiser une discussion thématique avec débat général où tous puisse participer.

Lire la suite